lundi, 24. novembre 2014

Épices typiques de Noël : exotiques, délicieuses & saines !

L'anis, les clous de girofle, le gingembre, la cardamome, la coriandre, la muscade, le piment de la Jamaïque, la vanille, la cannelle...ces épices typiques de la période de Noël agrémente nos biscuits, gâteaux, Christstollen (gâteau de Noël traditionnel allemand), punchs et vins chauds. Et elles ont une chose en commun : en plus d’offrir à nos papilles le merveilleux goût de Noël, elles sont également bonnes pour la santé. Alors que les repas sont copieux et les journées longues durant cette période de l’année, ces épices sont non seulement avantageuses d’un point de vue culinaire, mais également très saines ! Avant que quelqu’un ne dise le contraire, fourrons lui un biscuit à la vanille en bouche...

L’anis, moulu ou entier, et l’anis étoilé, tous les deux souvent utilisés pour les décorations de Noël, n’ont de point commun que le goût. L’anis est orginaire d’une plante vivace du bassin méditerranéen, tandis que l’anis étoilé, légèrement plus prononcé, provient d’un conifère d’Asie du Sud-Est. Ils sont principalement utilisés pendant la période de Noël : non seulement ils ont un goût délicieux, mais ils rendent vos biscuits de Noël plus légers et faciles à digérer, car ils apaisent le foie et l’estomac. Par ailleurs, l’anis contient de l’anéthol qui est bénéfique aux voies respiratoires supérieures.

Les clous de girofle, moulus ou sous forme de bourgeons de fleurs séchés, se retrouvent pendant la période de l'Avent dans le pain d’épice, le vin chaud et le punch. Au parfum délicieux, ils renforcent l’estomac et réduisent les ballonnements et diarrhées. Croqués, ils calment les douleurs bucco-dentaires grâce à l’eugénol, aux fonctions légèrement anesthésiantes.

Originaire d'Asie, le gingembre, utilisé pendant la période de Noël dans les biscuits ou Christstollen, s’est imposé depuis longtemps sous nos latitudes. Avec son goût prononcé, il réchauffe le corps depuis l'intérieur. En fait, il possède les mêmes propriétés que l’aspirine. Un biscuit au gingembre peut donc vous aider à soigner des douleurs ou calmer une inflammation ! La cardamome, une espèce proche du gingembre et originaire d’Inde, assaisonne le pain d'épices pendant la période de l’Avent. Elle lui confère son parfum éthérique et son goût à la fois épicé, doux et relevé. Dès l’époque des Romains, elle était utilisée pour faciliter la digestion lors des festins (également efficace contre la mauvaise haleine). Une épice de Noël qui fait des merveilles !

La coriandre, elle aussi, agrémente la période de Noël. Particulièrement présente dans les pains d’épices et dans le "Printen" d'Aix-la-Chapelle, elle contient une huile essentielle permettant d'atténuer les crampes d’estomac et améliorer la digestion. La noix de muscade est elle moulue et intégrée en petites quantités dans les pains d’épices, afin d'apaiser et d'harmoniser. Une épice idéale pour la période de Noël - mais en quantités réduites !

Le piment de la Jamaïque (en poudre ou en baies) n’est pas seulement une épice de Noël (dans les biscuits et pommes au four) : il donne à pleins d’autres plats une note savoureuse. Comme bon nombre d’autres épices, ce piment contient des arômes précieux et des huiles essentielles. Celles-ci aident à la digestion et réduisnt les ballonnements. Il peut également apaiser l'esprit en cas de stress et de nervosité.

Reste encore la vanille, qui, en plus d’être un antidépresseur, est l’épice la plus chère du monde. Un biscuit à la vanille peut chasser les mauvaises ondes pendant la période Noël. Donc si quelqu’un est d’humeur ronchonne, fourrez lui un biscuit à la vanille en bouche !

Noël ne serait pas Noël sans la cannelle ! Les biscuits, les étoiles, les gauffres à la cannelle, le vin, le punch et autres spécialités, sont aromatisées grâce à l’écorce interne, roulée en petits rouleaux et provenant de l’arbre à cannelle. Son parfum réchauffant stimule les niveaux sérotidine : c’est pourquoi nous nous sentons aussi bien à Noël ! Et si ce n’est pas le cas : mangez davantage de cannelle !